Asana, Yoga

La Pince

Signification

C’est une des plus anciennes postures de yoga décrite dès le 14ème siècle dans le traité du Hatha Yoga Pradipika.

En sanskrit on la nomme Paschimottanasana littéralement traduite « Etirement (uttana) de l’Ouest (pachima) ».

Pourquoi ce point cardinal ? Quel drôle de nom…Dans les textes anciens, il est recommandé de pratiquer le matin face au soleil. Le corps orienté vers « Purva » (l’Est). Ainsi l’arrière du corps par extension est considéré comme l’Ouest.

Quand on réalise cet asana on sait qu’il permet d’étirer intégralement l’arrière de notre corps, des chevilles jusqu’au sommet du crâne. Le nom de cette posture fait prend donc tout son sens avec la pratique.

On la connait aussi sous le nom de la pince, et je pense que vous avez compris pourquoi 😀

La Posture

Comme il s’agit d’un étirement « intense » on recommande de s’être un peu échauffé avant l’exécution de cette posture dans les pratiques dynamiques #yang (asthanga, vinyasa). Pour les yoga un peu plus doux #yin cet asana peut être fait à froid en privilégiant bien les supports et la durée pour travailler sur l’étirement des tissus conjonctifs et muscles.

Avec la pince c’est l’arrière de nos jambes (ischios jambiers) et le dos que l’on fait travailler.

En général, le point de départ de cet asana est la posture du bâton « Dandasana » dans laquelle on veille a avoir nos jambes et notre buste perpendiculaires #geométrie.

Voici les principaux alignements:

  • Jambes sont dans le prolongement du bassin
  • Pieds serrés et flex
  • Regard #dristhi vers les gros orteils
  • La colonne reste bien allongée et droite du sacrum au sommet du crâne.

Les Bienfaits

Physique

  • Etirement et assouplissement du dos et de l’arrière des jambes
  • Renforcement des abdominaux
  • Allongement de l’ensemble de la colonne vertébrale
  • Stimulation du système digestif grâce à la contraction de l’abdomen et au massage des organes internes
  • Boost sur le système immunitaire grâce à la stimulation du foie et des reins.

Psychique

  • Elimination de la fatigue physique et nerveuse (avec une pratique régulière)
  • Apaisement du système nerveux
  • Stimulation de la kundalini, énergie vitale.

Contre-indications & Précautions

  • Grossesse avancée (de toute façon cela devient inconfortable à faire)
  • Blessures au niveau du dos ou hernie discale
  • A éviter juste après le repas, pendant le début de la digestion.

En Pratique

Et chez- vous alors ça donne quoi en termes de pratique ?

BLOG -Tapis de yoga
Asana, Yoga

Le Guerrier A

Signification

Le Guerrier « Virabhadrasana  » vient du sanskrit « vira » : héros – « bhadra » : vertueux, heureux. Virabhadra est dans la mythologie hindoue, un des fils de Shiva qui est né pour combattre et pour venger sa famille.

Le sens du mot « guerrier » que nous connaissons principalement est celui de l’homme des champ de bataille, un combattant. Or dans notre pratique de yoga il est essentiel de se focaliser principalement sur les valeurs qu’il incarne : la bravoure, la force, la droiture et la concentrations.

Ainsi quel que soit le « héro » que nous pratiquons (il en existe 3), c’est sa personnalité que nous devons faire revivre.

La Posture

Virabhadrasana est un asana clef que l’on retrouve notamment dans la Salutations au Soleil. Il est souvent associé à l’ancrage et donc au travail de Muladhara (chakra racine)

La posture de départ peut être le Chien tête en bas ou la Montagne.

Les alignements principaux:

  • Genou avant fléchi : aligné avec le tibia et la cheville de la même jambe
  • Pied arrière posé à plat en ouverture à 45 °
  • Os du bassins dans la même direction que les épaules
  • Bras levés vers le ciel, allongés le long des oreilles
  • Regard #dristhi est sur les 2 index
  • Coeur est en ouverture vers le ciel

Bienfaits

  • Etire l’intégralité du corps avec un focus sur le bas du dos et le bassin.
  • Renforce et allonge les muscles :
    • du haut du corps (bras, épaules) ,
    • abdominaux et du bas du corps (quadriceps, chevilles).
  • Améliore force, souplesse et le positionnement du corps dans l’espace.
  • Développe la concentration et la confiance en nous.

Précautions & Contre-Indications

  • Douleurs aux genoux ➡️vérifier l’alignement du genou fléchi. Il doit être bien positionné au dessus de la cheville dans le prolongement du tibia
  • Inflammation ou blessure des jambes ➡️ ne pas réaliser cette posture en cas d’inflammation ou de blessure d’un des membres postérieurs (cheville, cuisse, genou, pied)
  • Tension cervicales ➡️ mettre les bras le long du corps ou en prière pour relâcher les trapèzes.
  • Hypertension ou problème cardio-vasculaire ➡️mettre moins d’intensité dans posture, et glisser les bras le long du corps en cas d’hypertension

En pratique

A vous de jouer maintenant et n’hésitez pas à partager votre progression.

Avec toute ma bienveillance

Sophie